Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/05/2014

homélie du 7e dimanche de Pâques A

Homélie du 7e dimanche de Pâques A

Ac 1, 12-14 ; 1 P 4, 13-16 ; Jn 17, 1-11

La gloire s'invite à de nombreux rendez-vous et dans bien des domaines. "La 61e édition du Festival de Cannes s'annonce prometteuse", titrait la LLB le 24 avril (2008), en précisant que nos compatriotes Jean Pierre et Luc Dardenne faisaient partie des "grands noms de cette cuvée". Par contre, le rêve d'une gloire olympique s'est finalement brisé pour l'équipe féminine belge de hockey… La gloire est un mot d'actualité, un mot toujours moderne. La gloire, c'est le couronnement de la célébrité. On peut rêver de gloire et croire qu'elle offre le bonheur. On voit des artistes, des sportifs, des hommes et des femmes de science, des politiques… qui atteignent même le sommet de la gloire. Une gloire acquise, méritée, pour avoir réalisé des actions hors du commun et qu'un large public juge remarquable. La gloire rayonne, elle est prestige, elle suscite l'admiration, le respect, la reconnaissance.

Il nous arrive aussi, comme beaucoup d'autres, de chanter "Gloire à Dieu au plus haut des cieux…". Mais, pas nécessairement avec enthousiasme et emportés par un élan de foi.

Dans la lecture de Pierre et la prière de Jésus à son Père, il est beaucoup question de "gloire". Une gloire qui nous concerne, puisque nous pouvons bénéficier de la gloire de Dieu, et même y participer. Quand la Bible parle de la gloire de Dieu, elle évoque à la fois sa richesse d'être, l'éclat de son rayonnement, la qualité de son influence, les merveilles qu'il accomplit. Ces richesses et ce rayonnement, Dieu les contemple en quelque sorte dans le miroir de son Fils qui, à son tour, les présente et les fait connaître aux humains.

Le Christ, Parole de Dieu, révèle la richesse et les œuvres de Dieu. Sa gloire. Et les croyants, à leur tour, deviennent miroirs et réflecteurs du rayonnement de la divinité et lui rendent gloire, non pas seulement en applaudissant, mais en le faisant connaître et apprécier, en rayonnant la vérité, la beauté, la bonté, le bonheur et la joie. Les témoins constituent la meilleure publicité de Dieu et le plus sûr rayonnement de sa gloire.

Si vous lisez la prière de Jésus, si vous le laissez prier en vous, vous découvrirez un modèle, où la contemplation n'est pas séparée de l'action, ni l'engagement indépendant de la louange. La suite de la prière le précise davantage.

C'est ce qu'ont voulu exprimer certains artistes par leurs sculptures et mosaïques qui ornent tympans et voûtes de cathédrales (1).

La célébration de l'eucharistie, elle aussi, est un condensé de l'Evangile. Par la Parole, Dieu y révèle tout son poids. Elle présente et célèbre les signes d'un amour qui a triomphé de la mort. Elle invite à prier Dieu, par la prière et la louange du Fils. Elle envoie aussi dans le monde tous les célébrants que nous sommes, pour y révéler la gloire de Dieu, en témoigner par notre vie et les bons et beaux fruits que nous pouvons porter.

Et quand, pour conclure la prière eucharistique, le prêtre dit ou chante : "Par lui, avec lui et en lui… tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles", l'Amen de l'assemblée ne fait pas souvent vibrer les vitres. Et cependant, il signifie notre "oui" à vivre accordés, en communion avec les sentiments du Christ qui vient de nous parler.

Louez le Seigneur par tout vous-même, disait S. Augustin. C'est-à-dire que votre langue et votre voix ne soient pas seules à louer Dieu. Louez-le aussi par votre conscience, par votre vie, par vos actions.

Evidemment, nous le louons quand nous sommes rassemblés dans l'église. Mais, lorsque chacun s'en retourne chez soi, il semble cesser de louer Dieu. Or, s'il ne cesse pas de bien vivre, il loue Dieu continuellement.

Ta louange ne cesse que lorsque tu te détournes de la justice et de ce qui plaît à Dieu. Si tu ne te détournes jamais d'une vie droite, ta bouche est peut-être muette, mais ta vie est une acclamation de Dieu, et Dieu prête l'oreille au chant de ton cœur.

Comme nos oreilles entendent nos voix, c'est ainsi que Dieu entend nos pensées.

P. Fabien Deleclos, franciscain (T)

 1925 - 2008

(1) "Portique de la gloire" (cathédrale Saint Jacques de Compostelle), "Christ en gloire" (Mosaïque de la cathédrale Monreale de Palerme)… Chartres…