Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

14/08/2016

Assomption de la Vierge Marie

Assomption de la Vierge Marie

Veille : 1 Ch 15, 3-4, 15-16 ; 16, 1-2 ; 1 Co15, 54-57 ; Lc 11, 27-28

Jour : Ap 11, 19a ; 12, 1-6a. 10ab ; 1 Co 15, 20-27a ; Lc 1, 39-56

Pendant un certain temps, dans l'Eglise, on a parlé de Marie en termes de privilèges : privilège de l'Immaculée Conception, privilège de la Maternité divine, privilège de l'Assomption, etc. En la mettant sur un piédestal inaccessible, cette manière de voir Marie l'a considérablement éloignée de nous, presque désincarnée.

Aujourd'hui, on réfléchit davantage à Marie comme croyante. Elle est celle qui a cru. Elle se rapproche de nous et devient modèle et figure du croyant, modèle et figure de l'Eglise.

D'ailleurs, ce n'est pas l'Evangile qui a mis l'accent sur les privilèges de Marie. Au contraire. Et jamais Jésus ne traite sa mère en privilégiée. La vraie grandeur de Marie ne lui vient pas de ce qu'elle a reçu, mais bien de la manière dont elle reçoit… Elle a accepté d'être mère, mais elle a voulu devenir disciple.

Marie s'est mise à la rude école de son fils et bien des pages de l'Evangile nous montrent les ruptures auxquelles elle a dû consentir pour le suivre dans la foi.

La véritable dévotion à Marie ne consiste pas à multiplier, à développer les louanges, l'admiration pour les dons qu'elle a reçus, mais bien à apprendre d'elle comment on devient, comment on est croyant.

Dans cette perspective, l'Assomption est une conclusion. Elle nous dit comment se termine l'aventure de la foi. La Vierge, assumée par Dieu, c'est l'image de notre avenir.

L'Assomption, c'est un renversement des situations. La première lecture a comparé Marie à l'arche véritable, c'est-à-dire le lieu où Dieu habite. L'Assomption, c'est en quelque sorte le contraire : c'est Marie qui est accueillie en Dieu, qui désormais habite en Lui.

Nous aussi, nous sommes invités à mettre Jésus au monde. Notre foi, en effet, est accueil du don de Dieu, réponse à ce qu'il nous donne. La foi permet à Dieu de se manifester au monde et nous permet, comme elle permet au monde, d'habiter progressivement en Lui.

C'est bien dans la mesure où nous accueillons la Parole de Dieu devenue chair, qu'à son tour, elle nous accueille dans la gloire de Dieu.

Alors qu'une femme interpellait Jésus : "Heureuse la femme qui t'a porté et t'a nourri", il répondit : "Heureux plutôt ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui la gardent". (Lc 11, 27-28)

P. Fabien Deleclos, franciscain (T)

1925 - 2008

(On trouvera une deuxième homélie sur ce "blog" dans "Catégories" : Marie)

Les commentaires sont fermés.