Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/01/2014

homélie du 3e dimanche ordinaire A

Homélie 3e dimanche ordinaire, A

Is 8, 23b -9, 3 ; 1 Co 1, 10-13 ; 17 ; Mt 4, 12-23

Dans son numéro du 12 décembre 2007, l’hebdomadaire " La Vie " publiait l’interview exclusive du Dominicain Henri Burin des Roziers, curé des sans-terre, en Amazonie : " Ils veulent me tuer ! " " Ils ", ce sont les hommes de main de gros propriétaires terriens, qui appliquent sans vergogne " le travail esclave contemporain ". Avocat au sein de la Commission Pastorale de la Terre, le frère dominicain participe activement à la défense des petits paysans. On ne s’étonnera pas de le savoir menacé de mort. Il est l’un des " témoins de la présence de Jésus auprès de ceux et celles qui souffrent de ces conflits de la terre ". Le missionnaire français est bien de ces hommes qui dérangent l’ordre établi. La preuve ? Ils prennent la défense des pauvres et des opprimés.

Au temps de Jésus aussi, dans une région " soumise aux tyrannies politiques et religieuses ", le précurseur avait pris bien des risques en invitant les " purs " à se convertir et Hérode à changer de conduite. Le messager du Seigneur, qui était, comme l’a défini Jésus, " plus qu’un prophète ", sera arrêté, emprisonné, décapité.

La bonne terre des croyants, celle des cœurs qui attendaient dans l’espérance la lumière du Messie, était devenue terre brûlante, inhospitalière et enfermée dans les ténèbres... Il ne restait plus à Jésus qu’à fuir pour échapper au même sort que son précurseur. " Il se retira en Galilée… ". Et voici que le Messie s’éloigne de son peuple pour se réfugier dans la contrée des païens. C’est dans le pays de l’ombre que va resplendir la lumière. C’est dans ce monde pluraliste, où se mêlent et s’affrontent croyants et incirconcis que Jésus va se présenter comme La Parole du Père et proclamer : " Convertissez-vous car le Royaume des Cieux est là ".

Même exigence de conversion que Jean Baptiste, mais un pas de plus dans la promesse, car le règne des cieux ne s’est pas seulement approché. Avec Jésus, il est là… Cependant, il ne s’impose pas, comme le ferait un nouveau régime politique ou militaire. Ni chantage, ni pression, ni violence. Jésus ne lève pas une croisade pour libérer son peuple. L’appel à la conversion n’est pas accompagné de menaces, ni de mesures de rétorsion. L’annonce est invitation, initiative de Dieu. Elle attend réponse, réponse libre et changement de vie. Le moi orgueilleux doit céder son trône, sa puissance et sa gloire à " Dieu premier servi ", à la manière de celui qui est venu pour servir et non pour être servi. Un changement dans tous les azimuts.

La grande opération " Bonne Nouvelle " ne débutera pas en fanfare, ni par une action d’éclat… Le soleil n’arrêtera pas sa course pour se figer au garde-à-vous. Il n’y aura ni apparition, ni miracle… Mais tout simplement une promenade au bord du lac et un appel à des pêcheurs en plein travail… " Ils le suivirent ", gardant leurs compétences pour d’autres pêches.

Modeste début pour un royaume nouveau et sans frontières, premier pas d’une mission d’enseignement, d’annonce et de guérison. La semence de la Parole doit être semée jusqu’à la fin des temps pour donner la véritable vie, guérir et sauver l’être humain malade d’orgueil et de vanité, rongé par le démon de la division, le culte du ghetto et la rage d’exclure, jusqu’à utiliser la variété des charismes pour déchirer et re-crucifier le corps du Christ. Le scandale de Corinthe est encore d’aujourd’hui (2e lecture).

 Fabien Deleclos, franciscain (T)

  1925 - 2008

Les commentaires sont fermés.